Bannière de la Société d'histoire du Plateau-Mont-Royal

Commentaire

Mes souvenirs du Patro 4/6 — 9 commentaires

  1. Pierre, elle était bien jolie votre Nicole.
    Merci de ce témoignage si personnel, si charmant et si romantique. Comme vous écrivez bien et captez l’intérêt.
    C’est toujours un plaisir de vous lire.

  2. Wow !! Ton écrit m’a fait revivre dans le passé les plus beaux moments de ma jeunesse, mon premier amour, tu sais si bien écrire et raconter les choses. Il y a beaucoup de moments et de souvenirs que moi aussi, je n’ai pas oublié.
    Merci pour cette belle histoire, de ces beaux et bons souvenirs que tu m’as partagés et fait revivre. J’ai bien hâte de lire la suite.
    Merci pour notre amitié retrouvée,

  3. J’ai trouvé très émouvante l’histoire sur ton premier amour, d’autant plus qu’elle m’a fait penser à une aventure semblable à la tienne que j’ai vécue à peu prés au même âge que toi avec Danielle D. Notre histoire avait commencé au lycée et s’est terminée comme la tienne sans conclusion.
    Figure toi que, quelques 40 ans après je l’ai retrouvée. Toujours aussi émus comme au premier jour, ayant vécu chacun de notre côté notre vie avec le regret partagé de ne pas avoir poussé plus loin notre aventure originelle.
    Aujourd’hui malheureusement un cancer l’a emportée.
    Repose en paix Danielle et que la terre te soit douce est légère.
    Ange

  4. Beau texte et souvenirs très bien racontés. Moi aussi, à peu près au même âge, j’avais servi d’exhutoire à un p’tit bum du quartier. Je dis petit mais en fait il était pas mal grand. Une de ses connaissances (lui, c’était un ti-cul) lui dit à un moment donné que je l’avais «écoeuré» (ce qui était tout à fait faux). Le grand m’a envoyé une taloche qui m’a laissé étourdi pendant quelques secondes. Lui aussi m’avais laissé avec une promesse de terminer la job un autre tantôt. Alors, tout comme dans ce texte de Pierre Prévost, J’ai crains de le rencontrer pendant plusieurs mois dans le quartier. C’était l’époque des gangs de quartiers et il y avait la «terrible» gang du parc. Ça niaisait pas trop trop dans ce temps là.

    • Si je me souviens bien et si tu parle du parc Laurier, la gang s’appelait les  »Iron Coffin » et était une sorte de club école des  »Devils Disciples », aujourd’hui disparus, bande rivale des  »Hells Angels » de l’époque. Alors oui, ça jouait pas mal dur dans les coins !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

HTML tags allowed in your comment: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>