Bannière de la Société d'histoire du Plateau-Mont-Royal

Commentaire

Les saints de l’immobilier — 5 commentaires

  1. Je constate qu’il y a encore des croyances reliées à la religion catholique et ces statues qui représentent cette confession nous fait comprendre qu’il y a des restes qui ne meurent pas.
    Pour faire un peu de blague où est saint Jude pour qu’il arrête cette pandémie pourtant c’est une cause désespérée un peu d’humour ca fait du bien.

  2. Quelle délicieuse histoire, et quelle trouvaille ! Cette tradition, comme bien d’autres, était pratiquement oubliée…
    Je ne la connaissais pas, mais lorsque alors que j’étais chroniqueuse à rythme FM, autour de 2008, une animatrice bien aimée, Véronique Cloutier, avait une maison à vendre qui restait sur le marché, et elle en a parlé à plusieurs fois en onde, ce qui a créé un tollé; tout le monde en voulait, on ne trouvait pas de statues.
    Le téléphone de la station sonnait sans cesse à ce propos. L’engouement est devenu si fort que plusieurs fabricants ont recommencé à en faire…Et cela a donné un deuxième souffle à cette pratique.

  3. Texte très intéressant. Je n’oublierai pas de me procurer une statuette de Saint Joseph lorsque je voudrais vendre ma maison.

  4. Merci Bernard, pour toutes ces informations concernant des traditions anglophones.
    Sauf pour : « Le Frère André qui aurait même eu recours à ce stratagème afin d’acquérir le terrain où il voulait bâtir l’Oratoire Saint-Joseph. Le propriétaire refusant de vendre, le thaumaturge aurait planté des statuettes du saint autour de la propriété. Peu après, le propriétaire le mettait en vente… « 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

HTML tags allowed in your comment: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>